"Si elle tue son enfant, cela pourrait aussi ruiner sa vie. Ce n'est pas un choix facile, je comprends cela. Mais aussi horrible soit la façon dont ce fils ou cette fille a été créée, c'est toujours son enfant. Qu'elle ait cet enfant ou pas, ça sera toujours le sien. Et le saura pour toute la vie." Il croit donc que la femme violentée sexuellement doit "accepter".
"D'une certaine manière, c'est un cadeau, un don de vie humaine, il faut accepter ce que Dieu nous donne. Des tas de choses horribles se produisent. Je peux pas imaginer quelque chose de plus horrible. Mais nous devons tirer le meilleur parti d'une mauvaise situation."